Association le CLAJ, Brest > Nos actions >
L'internationale des Toilettes Sèches | Libertaterre | les troubadours de l'autonomie | Sport | Animations Bellevue | Collectif Enragé | Festivals | Destinations

Libertaterre

Page d'Accueil

Association le CLAJ, Brest
Nos actions
L'internationale des Toilettes Sèches
Libertaterre
Les chantiers
Compte rendu des réunions
les troubadours de l'autonomie
Sport
Animations Bellevue
Collectif Enragé
Festivals
Destinations

Plan détaillé du sitePlan détaillé du site

Club Loisir Action Jeunesse
avenue de Provence
C.Cial des Bahamas
29200 Brest
02 98 03 03 29
02 98 03 16 35
e claj@infini.fr
web: www.claj.infini.fr
Ce site est hébergé par Infini
association Infini

 

Manger bon et pas con!!

Page en reconstruction (mis à jour le 16/03/2016)

Ici vous avez le compte-rendu de la dernière réunion de la dernière réunion de l'Amap (A venir peut-être bientôt)

Là vous avez une page sur les chantiers de l'Amap : on se retrouve un samedi sur 2 chez Arnaud.

Avec le CLAJ, il est maintenant possible de manger bon et pas con - bien que les habitués de nos réunions doivent se poser des questions. Il suffit de passer au CLAJ, de dire aux gens présents ou à la criée que vous voulez un panier de légumes à la prochaine livraison.

Les livraisons, c'est tous les jeudi. Les paniers, il y en a des petits et des gros, les petits à 7 Euros, les gros à 13 Euros. Les légumes viennent d'un producteur bio que nous rencontrons au fur et à mesure de ce projet.

Comment ça marche ?

Il faut venir au Claj, choisir un petit ou un gros panier pour le jeudi de son choix. Ensuite les manger, voir si on prefere les petits ou les grands, toutes les semaines ou tous les 15 jours.

Une fois séduit par la qualité des légumes, l'idée est de s'engager en prenant un abonnement sur une période de 3 mois. Cet engagement financier permet au producteur d'obtenir une stabilité financière, et donc d'envisager son travail autrement. En partageant avec lui le risque lié à une faible production, on lui permet de stopper l'utilisation de pesticides et d'engrais chimiques, de cultiver des variétés oubliées parce que les légumes produits n'étaient pas assez gros, trop fragiles, tordus...C'est ce qu'on appelle une AMAP : association pour le maintien d'une agriculture paysanne.

 

 

 

L'Histoire de l'Amap du Claj


Pour ceux qui croient encore que la réflexion n'est pas synonyme d'action, nous vous recommandons encore une fois les pratiques politiques et subversives du Docteur en éducation populaire, le Claj center, in Bahamas suburb.

Nous sommes le 25, 26, 27 novembre en week-end de réflexion Claj. La petite association jeune et géniale met en place deux ateliers, dont l'un « Autonomie et liberté d'action » doit plancher sur la délicate nécéssité de trouver des pistes d'autofinancement et plus largement poser une éthique de l'argent en son sein.

La discussion nourrit de grandes ambitions; les idées fusent même si elles ne correspondent pas forcément à la problématique initiale. Toujours est-il qu'à la fin de la journée, une idée semble en avoir séduit plus d'un: L'Amap.

L'Amap ça veut dire (association de maintien d'une agriculture paysanne) il s'agit d'une appellation pour caractériser le regroupement d'acheteurs cherchant à se mettre en lien directement, à s'aquoquiner avec un paysan-producteur (bio ou plus que bio) afin de s'approvisionner en légumes...
Pour nous c'est un bon moyen de manger des légumes bons et pas chers, et pour le producteur c'est la garantie d'un soutien fiancier sûr lui permettant de s'émanciper de l'agriculture industrielle.

Au fil des réunions nous avons choisi d'élargir le groupe jusqu'à 40-50 personnes, l'idée étant de s'appuyer sur nous ( une vingtaine de membres du claj et du collectif enragé) pour inviter d'autres personnes et notamment des gens du quartier à nous rejoindre dans l'aventure.

Nous sommes encore et toujours dans une démarche d'éducation populaire, où nous cherchons la rencontre, l'appropriation et le partage de savoir, savoir-faire collectivement. Une démarche fondamentalement anti-capitaliste où nous pouvons imaginer un rapport à la production et à l'argent différemment avec le temps; un producteur qui nous explique sa façon de produire, un collectif qui s'organise autour afin de planifier, récolter, sensibiliser... Une démarche pour apprendre- ré-apprendre à bouffer, au fil des saisons...

Le Groupe Amap a fait le choix de créer une association « LIBERTATERRE » afin, uniquement , de faciliter les problèmes de trésorie, le groupe ne cherche pas à se structurer en son sein, il est un collectif de personnes, voilà tout. Par contre, ce groupe a choisi de rester intimement lié au Claj afin de participer aux projet associatif global, et notamment à la dynamique de rencontres sur le quartier.

Pour la petite histoire nous venons de trouver de superbes petites places de parking sous nos locaux
qui serviront de locaux pour recevoir et venir chercher les légumes.

Un petit mot sur notre producteur, il s'apelle Arnaud Madec, il travaille et vit à Plabennec, il possède deux hectares, et cherche à cultiver des variétés anciennes. Il a commence sa production durant l'été 2005

Longue vie à Libertaterre...




Page d'accueilwww.claj.infini.fr - Haut de pagetop - claj@infini.frclaj@infini.fr
Association le CLAJ, Brest > Nos actions >
L'internationale des Toilettes Sèches | Libertaterre | les troubadours de l'autonomie | Sport | Animations Bellevue | Collectif Enragé | Festivals | Destinations
Les chantiers - Compte rendu des réunions
page modifiée le 2 février, 2006